étapes d'une vente immobilière

Comment se déroule une vente immobilière ?

Une fois toutes les étapes précédant la commercialisation du bien réalisée que vous pouvez revoir en cliquant ici, votre maison ou appartement est désormais sur le marché et en attente de prospect. Cette étape de la vente se découpe elle aussi en plusieurs partie.

Pour commencer, des prospects vont manifester leur intérêt pour votre bien directement auprès de vous si vous vous chargez de la commercialisation de votre bien ou alors auprès de la ou les agences où votre maison ou appartement est mise en vente. Après cette prise de contact, un certain nombre d’informations vont être échangé afin d’analyser la véracité du prospect. Une fois que l’on est sûr de sa volonté d’acheter, on organise la visite du bien. De cette visite découlera des préconisations ou de nouvelles questions qu’il faudra traiter.

Si l’intégralité des problèmes côté acheteur sont réglés suite à la visite, celui-ci va rédiger et faire parvenir une offre d’achat. Celle-ci pourrait potentiellement être en dessous de votre prix de vente, on entre dans la phase de négociation, où acheteur et vendeur vont devoir trouver un terrain d’entente au niveau du montant. Cette phase peut être gérée par l’agence qui est en charge du dossier et cela intègrera un nouveau facteur de négociation : les honoraires qui pourront jouer dans la vente puisqu’ils sont à la charge de l’acheteur, le prix de vente monte logiquement.

Dans le cadre où la négociation aboutit, l’acheteur et le vendeur se retrouvent devant le notaire accompagné de l’agence en charge du dossier qui s’occupera d’organiser ce rendez-vous. L’objet de cette entrevue est la signature de la promesse de vente. Celle-ci lie le vendeur qui promet sous acte authentique de vendre son bien à l’acheteur présent. Quant à l’acheteur, il peut poser des conditions suspensives (le plus souvent obtention du prêt ou obtention du permis de construire). Ces conditions lui permettront de se retirer de la vente si elles ne sont pas remplies. Une autre condition suspensive est peu connue du grand public mais est très importante puisqu’elle pourrait annuler la vente. Le notaire, une fois la promesse signée, va purger le droit de préemption de la collectivité (mairie, communauté de commune …) qui pourra faire valoir son droit, ainsi annuler la vente à son profit et donc acheter elle-même le bien immobilier.

Une fois la promesse de vente signée, l’acheteur se rend à la banque afin de demander son prêt. Pour cela il devra fournir son dossier complet à la banque afin d’avoir le plus de chance d’obtenir son prêt. L’intérêt d’avoir une agence à ses côtés est renforcé ici puisque l’agence vous guide depuis le début et a un avis d’expert qui lui permet de savoir combien vous pouvez emprunter et ainsi en vous accompagnant, d’augmenter vos chances d’obtenir votre prêt auprès de votre banque.

Avant la vente définitive, une dernière visite est organisée le jour même ou la veille afin de vérifier l’état de la maison, voir si entre la première visite et la date de la vente il n’y a pas eu de dégâts qui pourraient influer l’intention d’achat mais également réaliser le relevé des compteurs d’eau, d’électricité et de gaz. Les conditions suspensives étant remplies, un nouveau rendez-vous chez le notaire est organisé pour la signature de l’acte authentique et donc conclure vente du bien. L’acquéreur doit se présenter à la signature avec son attestation d’assurance pour son futur achat transférant ainsi les risques de l’ancien propriétaire au nouveau.

Retour